Mostra de Venise: « Foxtrot » de l’Israélien S.Maoz remporte le Grand prix du jury

Le réalisateur israélien Samuel Maoz a remporté samedi le Grand prix du jury pour son film « Foxtrot » tandis que le réalisateur mexicain Guillermo del Toro a reçu le Lion d’or du meilleur film à la 74ème Mostra de Venise.

Il s’agit d’une deuxième victoire pour Maoz qui avait déjà été sacré à Venise en 2009 avec son film « Lebanon ». Son dernier film, qui a donc obtenu le Lion d’argent, traite d’une histoire de deuil avec pour toile de fond deux générations traumatisées par le service militaire israélien.

En ce qui concerne le film de Samuel Maoz, il se déroule dans deux univers en vase clos. Un père est dans son appartement très dépouillé à Tel-Aviv. Son fils, un jeune militaire, surveille avec trois soldats un barrage sur une route boueuse perdue dans un paysage désertique, davantage empruntée par les chameaux que par les hommes.

« Mon but n’est pas de faire un film réaliste sur un barrage routier. De mon point du vue, le barrage routier est un microcosme de la société, une société apathique et anxieuse, avec des perceptions déformées venant d’un terrible passé traumatique », avait expliqué Samuel Maoz lors de la présentation de son film.

Dans ce « désert des tartares » stylisé, le jeune soldat trompe son ennui en dessinant et fait des pas de foxtrot sur l’asphalte, contrôlant très épisodiquement des voitures d’arabes figés dans un silence humiliant. Une routine froide qui va conduire à une bavure.

« J’ai choisi ce cadre grotesque et théâtral parce que je veux que les gens aient une vision plus large pour les aider à comprendre le monde arabe », avait indiqué le réalisateur.

En 2009, il avait triomphé à Venise avec « Lebanon », son premier film autobiographique « écrit avec ses tripes », qui montre les horreurs de la guerre à travers le viseur d’un tank lors de la première guerre du Liban en 1982.

 

 

 

La Mostra de Venise ou le festival international du film de Venise :(en italien : Mostra internazionale d’arte cinematografica di Venezia) est un festival de cinéma qui se déroule annuellement en septembre, dans l’historique Palais du cinéma, sur le lungomareMarconi, au Lido de Venise.

Parvenue en 2012 à sa soixante-neuvième édition, la manifestation s’inscrit dans le cadre de l’organisation plus vaste de la Biennale de Venise, festival culturel d’art contemporain dont elle constitue la section cinéma. La première édition de la Mostra s’est déroulée lors de la XVIIIe Biennale. Depuis 2004, les films sont présentés à la Mostra dans le cadre de quatre sections : In concorso (compétition), Orizzonti (Horizons), La Settimana della Critica (Semaine de la critique) et depuis 2004 Giornate degli Autori, également appelé Venice Days (équivalent de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes).

La principale récompense attribuée est le Lion d’or, qui tient son nom de l’attribut du saint patron de la ville : le lion de saint Marc, l’Évangéliste. Elle est considérée comme l’une des plus importantes du point de vue de la critique cinématographique, à l’égal de celles accordées dans les deux autres festivals du film européens, la Palme d’or du Festival de Cannes (mai) et l’Ours d’or de la Berlinale(février). Ce sont tous trois des prix convoités pour leur impact international et leur prestige, souvent de tendance opposée aux Oscars du cinéma américains qui se déroulent en février.

Source www.i24news.tv

About the author

Leave a Reply

Posts à l’affiche

« Grand Finale » la chorégraphie de la star mondiale Hofesh Shechter (Vidéo)
25 septembre 2017
Exposition virtuelle sur les cartes de vœux, calendriers et prières écrites avant, pendant et après la Shoah par les Juifs d’Europe.
17 septembre 2017
Greenhouse Academy, la nouvelle série israélienne qui cartonne chez Netflix
14 septembre 2017

Archives